Le bilinguisme chez les enfants expliqué

http://journalmetro.com/local/saint-laurent/actualites/1014299/le-bilinguisme-chez-les-enfants-explique/

L’orthophoniste Agathe Tupula Kabola veut balayer les préjugés sur le bilinguisme. La Laurentienne, qui a fondé il y a quatre ans une clinique qui offre des services de réadaptation dans neuf langues, publiera son premier livre en septembre.Le bilinguisme, un atout dans son jeu – Pour une éducation bilingue réussie découle presque d’une évidence pour celle qui a grandi à Saint-Laurent et côtoyé de nombreuses cultures.«Les parents me posent des tonnes de questions. Ils ont beaucoup de craintes, et aussi de mythes, sur le bilinguisme», raconte Mme Tupula Kabola.Alors qu’elle propose, avec l’aide d’une quinzaine de professionnels, des services en français, anglais, espagnol, arabe, vietnamien, perse, mandarin, grec et kirundi dans sa Clinique multithérapie Proaction de l’avenue Marcel-Laurin, elle souhaite expliquer la richesse de connaître plusieurs langues au plus grand nombre.«Les gens pensent à tort que le bilinguisme va mélanger les enfants. Certains vont même jusque retirer complètement leur langue d’origine dans un souci d’aider l’enfant, mais ils ne savent pas que c’est nuisible d’enlever une partie de son identité», précise-t-elle.Elle se réfère aussi à sa propre expérience. Trilingue, elle ne parle pas sa langue d’origine, le tshiluba, et se sent coupée d’une partie de sa famille lorsqu’elle leur rend visite en République démocratique du Congo.Outils
Couverture Le bilinguisme Agathe Tupula KabolaLoin d’être politique, le livre sert notamment aux familles et aux professionnels de l’éducation et la santé.
«C’est vraiment pour donner des outils aux parents, ce n’est pas dans le but d’imposer le choix du bilinguisme», rassure-t-elle.En plus de définir le bilinguisme, ses mythes et ses réalités, Agathe Tupula Kabola présente le cas précis d’enfants avec des troubles du langage et ses signaux d’alerte. Elle a réservé un chapitre complet aux trucs et astuces, car «la difficulté, ce n’est pas tant de devenir bilingue, c’est vraiment de le rester».Celle qui a réalisé sa thèse d’université sur les différences entre le retard d’acquisition d’une langue seconde et le trouble de langage liste également les avantages du bilinguisme à tous les âges de la vie.«Des études montrent que les enfants bilingues tendent à mieux réussir à l’école et apprennent plus facilement à lire et écrire, car ils ont une conscience phonologique plus développée», résume-t-elle.D’autre part, les résultats montrent que les aînés bilingues ont une meilleure mémoire et que leur vieillissement cognitif est ralenti. Les premiers signes de démence apparaissent jusqu’à cinq à sept ans plus tard.Le bilinguisme, un atout dans son jeu – Pour une éducation bilingue réussie sera disponible en librairie, dans les grandes surfaces et sur editions-chu-sainte-justine.org le 28 septembre.«Les limites de ma langue sont les limites de mon monde.»La citation du philosophe Ludwig Wittgenstein figure en bonne place dans le livre de Mme Tupula Kabola, qui explique que notre perception du monde dépend de la langue que l’on parle. Par exemple, en mandarin, le futur est beaucoup plus proche qu’en français ou en anglais.

from Journal Métro

Les maires du nord-ouest du N.-B. partagés face à Transcanada

http://ici.radio-canada.ca/regions/atlantique/2016/08/29/014-maires-nord-ouest-nb-confiance-preoccupation-transcanada-revelations.shtml

L’impartialité de l’Office, chargé d’évaluer le dossier du projet Énergie Est, est aussi remise en question. En janvier dernier, deux comissaires de l’organisme ont rencontré Jean Charest, alors consultant pour Transcanada, a appris Radio-Canada.

À lire aussi :

Mais le maire de Saint-André, Allain Desjardins, croit encore au projet Énergie Est.

« Quand même j’entends toutes ces choses-là, je crois fortement que l’Office va vraiment prendre la considération pour le public, c’est ce qu’il faut qu’il fasse. Moi je veux l’avoir chez nous pour des raisons économiques, mais eux autres ca devrait être pour le public. Ça fait que j’espère qu’ils vont écouter puis analyser, puis qu’ils vont finir par dire « ces choses-là, ça s’arrange ». »

Avec le tracé actuel du pipeline d’Énergie-Est, Saint-André obtiendrait l’une des stations de pompage.
Le projet de TransCanada Le projet de TransCanada   Photo : Radio-Canada
Inquiétude à Edmundston

De son côté, la Ville d’Edmundston est préoccupée par ces récentes révélations.

Car l’Office national de l’énergie est au courant du problème de la qualité des matériaux dans des raccords de pipeline depuis 2008. Mais c’est seulement l’hiver dernier qu’elle a publié un avis de sécurité à ce sujet.

Je constate que c’est une grosse machine, puis qu’il y a une compléxité considérable. Mais là on parle de plusieurs années. Évidemment, si on identifie des problèmes dans des pipelines ou dans des structures de ce type-là, on ose espérer que ces problèmes sont des problèmes qui se résolvent rapidement et que les commandes sont faites rapidement.

Cyrille Simard, maire d’Edmundston.

Les audiences de l’Office national de l’énergie, à propos du projet Énergie-Est, ont été suspendues lundi à Montréal, face à un important mouvement de contestation.

from RadioCanada

Tesla is reportedly heavily discounting inventory Model S P90D’s now that P100D is out

https://electrek.co/2016/08/29/tesla-discounting-inventory-model-s-p90d-p100d-out/

Now that Tesla claimed the ‘Quickest Production Car in the World’ title by officially announcing the Model S P100D with the new 100 kWh battery pack, its Model S P90D is now old and useless. Not really. It’s still one of the fastest 4-door sedan ever made and it’s now reportedly a lot cheaper.

Surprisingly, you can still order a new custom P90D from Tesla’s website, but the company is also reportedly heavily discounting the inventory Model S P90D’s available.

Tesla sells what it calls “new inventory vehicles”, not to be confused with certified pre-owned (CPO) cars. New inventory vehicles have never been owned by another customer and were simply used by Tesla has display vehicles or service loaners.

They generally have only a few hundred miles on them and rarely ever have over one thousand miles on the odometer. They are sold as new with a full warranty and the federal tax rebate is available.

They are discounted at about $1 per mile and a percentage for each month since production. Tesla is currently listing 22 Model S P90Ds on its website, but it’s not always up-to-date and visiting your local store always gives you a better idea of inventory cars available.

With this said, The P90D cars listed on the website start at $112,300 and go up to $139,600. Ordering a new Model P90D costs exactly the same depending on the options, but the $10,000 ‘Ludicrous’ battery upgrade is not available anymore on a new P90D (only P100D), while they are on most P90D’s listed in new inventories.

It means that they are significantly discounted already, but we received reports from new buyers being offered even more significant discounts at Tesla’s store – presumably because the vehicles are losing value as Tesla is starting production on a new top of the line model.

Some new buyers report having received a discount worth up ~$30,000 on the list price of the vehicle – again, the Model S P90D’s with the Ludicrous battery upgrade appear to be the ones receiving the most generous discounts.

As we reported earlier today, Tesla is showing signs of moving away from the ‘no haggle’ sales model even on new vehicles. If you find any other discount, let us know in the comment section below.

Featured Image: Interior of the Cleveland Tesla store as line filters in on Model 3 unveiling day – March 31st, 2016 – photo by Jon Jivan.

from Electrek

Ambitious Nuclear Expansion Is Causing Problems For China

http://oilprice.com/Energy/Energy-General/Ambitious-Nuclear-Expansion-Is-Causing-Problems-For-China.html

China General Nuclear Power Corp. has been indicted by the FBI on allegations that it has been trying to illegally acquire nuclear technology secrets from its U.S. consultants. According to the indictment, the country has been working with said consultants for years – and has been pressuring them into handing over sensitive trade information – pursuing Beijing’s international nuclear expansion ambitions.

Last month, Britain’s PM Theresa May postponed the go-ahead for the construction of the country’s biggest NPP in several decades, Hinckley Point, citing concerns about Chinese interference in British national security. The Chinese company behind Hinckley Point is China General Nuclear Power Corp.

These two cases have highlighted China’s growing ambitions in the nuclear field – not just domestic but international. They have also highlighted the inherent suspicion that Western governments feel towards China. In the case with the U.S. consultants, it’s very likely that the charges are legitimate, despite CGNP issuing a statement that said it “always sticks to the principle of following laws and regulations.”

In the UK case, however, a Theresa May adviser, Nick Timothy, said last year that China’s involvement in Hinckley Point would allow Beijing to “shut down Britain’s energy production at will.” A statement like this suggests an unhealthy degree of paranoia on the part of Timothy and like-minded officials, especially given that the Chinese company has a minority interest of around 30 percent in the project, and the operator is French EDF.

Shortly after the surprising postponement, Theresa May assured China’s President that Britain wants strong relations with China and that the country “looks forward to strengthening co-operation with China on trade and business and on global issues. »

The fact remains, though, that China has very aggressive international nuclear ambitions. The country’s state-owned nuclear power companies have been working with international leaders such as France’s Areva and EDF, and Westinghouse, on developing its own nuclear reactor that Beijing hopes to start exporting on a large scale.

The reactor in question is Hualong One, and it has been exported to two countries to date, Pakistan and Argentina. Both deals include financing for the construction of the power plants from Chinese sources, which is the model China used to get into road construction and other infrastructure in Africa an the Middle East, AP notes.

CGNP’s investment in the $24-billion Hinckley Point is yet another aspect of China’s international nuclear ambitions. Related: Why Trump’s Energy Plan Isn’t Waterproof

Experts, however, are wary of the success of this ambition. Many warn that China has yet to win the trust of its potential clients – even though no Chinese nuclear plant has so far made headlines by causing a disaster, general sentiment towards nuclear energy is suspicious, and as a result, safety standards are very stringent. In addition to this stringency, they also vary from country to country, so Chinese reactor builders will have to be very flexible in their offer if they want to convince their potential clients to become actual ones.

What’s more, this market is extremely competitive, and there are clear global leaders, such as the aforementioned French and U.S. companies. These companies have the experience, the track record, and the reputation that ensure their place at the top. China lacks all of these, so pushing into the international nuclear reactor market may prove difficult.

Still, it has enough to do at home, with 20 reactors in construction and more planned in order to raise the country’s nuclear generation capacity to at least 58 GWe over the next five to six years, and further to 150 GWe by 2030. Nuclear is seen as the cleaner alternative to coal-fired power plants, along with renewables such as solar and wind.

By Irina Slav for Oilprice.com

More Top Reads From Oilprice.com:

from Oilprice.com

Le plan provincial de reforestation

http://www.radio-canada.ca/emissions/phare_ouest/2015-2016/chronique.asp?idChronique=415142

Environnement

Le plan provincial de reforestation

Le lundi 29 août 2016

Semences triées sur le volet.

La semaine dernière le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé son plan d’action sur le climat. La première ministre Christy Clark estime que son plan vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 80 % d’ici 2050 par rapport au niveau de 2007.  
 
Pour atteindre cet objectif, le gouvernement n’augmentera pas la taxe provinciale sur le carbone et mettra l’accent sur 21 mesures, dont reboiser de certaines régions incendiées ou infestées par le dendroctone du pin.  
 
Les réactions de Christian Messier, professeur en sciences naturelles à l’Université du Québec en Outaouais et aussi professeur au département des sciences biologiques à l’Université du Québec à Montreal


Créer un compte

from Radio-Canada | Environnement

Les brèves du jour – 29 août 2016

http://www.aveq.ca/actualiteacutes/les-breves-du-jour-29-aout-2016

Une Hyundai à hydrogène moitié prix pour 2018, la nouvelle version de l’Autopilot pourra gérer les échangeurs d’autoroute, une embauche chez Google laisse croire que le projet de voiture autonome avance et une nouvelle image de l’intérieur de la Model 3 émerge : Voici un aperçu des actualités électromobiles de la journée. Pour augmenter la taille des images, vous n’avez qu’à cliquer dessus.
Bonne lecture!
#element-87b9360f-7ac2-44ec-9fac-0c96b425f094 .colored-box-content { clear: both; float: left; width: 100%; -moz-box-sizing: border-box; -webkit-box-sizing: border-box; -ms-box-sizing: border-box; box-sizing: border-box; background-color: #f4f7f8; padding-top: 20px; padding-bottom: 20px; padding-left: 20px; padding-right: 20px; -webkit-border-top-left-radius: 0px; -moz-border-top-left-radius: 0px; border-top-left-radius: 0px; -webkit-border-top-right-radius: 0px; -moz-border-top-right-radius: 0px; border-top-right-radius: 0px; -webkit-border-bottom-left-radius: 0px; -moz-border-bottom-left-radius: 0px; border-bottom-left-radius: 0px; -webkit-border-bottom-right-radius: 0px; -moz-border-bottom-right-radius: 0px; border-bottom-right-radius: 0px;}
Photo
Une Hyundai à hydrogène moitié prix pour 2018
Selon le Korea Herald, Hyundai a l’intention de présenter un modèle à hydrogène propulsé par une pile à combustible en 2018, pour environ la moitié du prix de la Tucson à carburant. Il pourrait donc s’agit du modèle dédié dont nous avons entendu parler plus tôt cette année.
InsideEVs
#element-2571c89d-23ad-4cab-a463-c0624b744b0a .colored-box-content { clear: both; float: left; width: 100%; -moz-box-sizing: border-box; -webkit-box-sizing: border-box; -ms-box-sizing: border-box; box-sizing: border-box; background-color: #f4f7f8; padding-top: 20px; padding-bottom: 20px; padding-left: 20px; padding-right: 20px; -webkit-border-top-left-radius: 0px; -moz-border-top-left-radius: 0px; border-top-left-radius: 0px; -webkit-border-top-right-radius: 0px; -moz-border-top-right-radius: 0px; border-top-right-radius: 0px; -webkit-border-bottom-left-radius: 0px; -moz-border-bottom-left-radius: 0px; border-bottom-left-radius: 0px; -webkit-border-bottom-right-radius: 0px; -moz-border-bottom-right-radius: 0px; border-bottom-right-radius: 0px;}
La nouvelle version de l’Autopilot pourra gérer les échangeurs d’autoroute
Elon Musk a confirmé la semaine dernière que la mise à jour logicielle de l’Autopilot était près de l’étape finale et qu’on pourrait y observer de nombreux ajouts. Parmi ceux-ci, il semble que le système sera en mesure de gérer les échangeurs d’autoroute sans avoir à désengager l’Autopilot.
Electrek
Photo
#element-3c0a7a3d-07ed-4206-b1f4-8946e2524edc .colored-box-content { clear: both; float: left; width: 100%; -moz-box-sizing: border-box; -webkit-box-sizing: border-box; -ms-box-sizing: border-box; box-sizing: border-box; background-color: #f4f7f8; padding-top: 20px; padding-bottom: 20px; padding-left: 20px; padding-right: 20px; -webkit-border-top-left-radius: 0px; -moz-border-top-left-radius: 0px; border-top-left-radius: 0px; -webkit-border-top-right-radius: 0px; -moz-border-top-right-radius: 0px; border-top-right-radius: 0px; -webkit-border-bottom-left-radius: 0px; -moz-border-bottom-left-radius: 0px; border-bottom-left-radius: 0px; -webkit-border-bottom-right-radius: 0px; -moz-border-bottom-right-radius: 0px; border-bottom-right-radius: 0px;}
Photo
Une embauche laisse croire que le projet de voiture autonome de Google avance
Le site Reuters rapporte que Google a embauché Shaun Stewart, ex-dirigeant chez Airbnb, comme directeur de son projet de voiture autonome et que son rôle sera d’aider à commercialiser cette technologie. De bonnes nouvelles pour la compagnie, qui a dû gérer le départ d’employés stratégiques au cours des derniers mois. 
Electrek
#element-e58b21d9-89c7-41e9-8830-cdc2afa92056 .colored-box-content { clear: both; float: left; width: 100%; -moz-box-sizing: border-box; -webkit-box-sizing: border-box; -ms-box-sizing: border-box; box-sizing: border-box; background-color: #f4f7f8; padding-top: 20px; padding-bottom: 20px; padding-left: 20px; padding-right: 20px; -webkit-border-top-left-radius: 0px; -moz-border-top-left-radius: 0px; border-top-left-radius: 0px; -webkit-border-top-right-radius: 0px; -moz-border-top-right-radius: 0px; border-top-right-radius: 0px; -webkit-border-bottom-left-radius: 0px; -moz-border-bottom-left-radius: 0px; border-bottom-left-radius: 0px; -webkit-border-bottom-right-radius: 0px; -moz-border-bottom-right-radius: 0px; border-bottom-right-radius: 0px;}
Une nouvelle image de l’intérieur de la Model 3
On n’a reçu que très peu d’informations au sujet de la future Tesla Model 3 dernièrement. La dernière fois qu’on a pu apercevoir une trace du prototype, c’était en juillet dernier, alors pas étonnant que cette nouvelle image de l’intérieur ait suscité un vif intérêt sur le Web. 
Electrek
Photo
Contribution : Peggy Bédard

from AVÉQ – Association des Véhicules Électriques du Québec – Actualités – Actualités

Le plan provincial de reforestation

http://www.radio-canada.ca/emissions/phare_ouest/2015-2016/chronique.asp?idChronique=415142

Environnement

Le plan provincial de reforestation

Le lundi 29 août 2016

Semences triées sur le volet.

La semaine dernière le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé son plan d’action sur le climat. La première ministre Christy Clark estime que son plan vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) de 80 % d’ici 2050 par rapport au niveau de 2007.  
 
Pour atteindre cet objectif, le gouvernement n’augmentera pas la taxe provinciale sur le carbone et mettra l’accent sur 21 mesures, dont reboiser de certaines régions incendiées ou infestées par le dendroctone du pin.  
 
Les réactions de Christian Messier, professeur en sciences naturelles à l’Université du Québec en Outaouais et aussi professeur au département des sciences biologiques à l’Université du Québec à Montreal


Créer un compte

from Radio-Canada | Environnement